Mais à qui sont ces baskets ?

« Jusqu’à aujourd’hui, l’activité sportive est restée ma principale source d’énergie, parce que s’éprouver physiquement, c’est sentir son corps intensément »

Un mal qui ne se dit pas, Anne Bouferguene.

Ce livre a accompagné une bonne partie de mon été 2018. L’histoire racontée par cette auteure, a fait de nombreuses fois échos à la mienne même si son combat dépasse de loin le mien. C’est la raison pour laquelle certaines des références qui figurent dans cette biographie me sont restées et ont trouvé finalement place au début de ces quelques lignes.

Le sport fait partie de ma vie depuis l’âge de 6 ans. J’ai d’abord commencé par le judo puis ce sont les terrains de tennis et les tatamis de karaté qui m’ont accueilli durant mon enfance et mon adolescence. Je me suis d’ailleurs initiée au parfum des compétitions durant ces années.

Désormais, le badminton “lifte” ma vie depuis plus de 15 années. Ce sport demande réactivité et justesse. Il me fascine et me permet d’exprimer toutes les énergies qui m’habitent. Dans le champ des récentes découvertes, la moto, le VTT de descente, le paddle et le cyclotourisme m’apportent également cette sensation de liberté que j’attendais tant.

Le sport est une discipline que l’on peut aborder partout sur la planète. Il nous lie, nous fait voyager, nous fait faire des rencontres et ce sont bien ces valeurs qui m’ont toujours plu en lui. J’éprouve d’ailleurs un sentiment tout particulier lorsque je pratique une de mes disciplines favorites à l’étranger, pas vous ? Faire du badminton en Allemagne, du VTT au Cambodge ou de la randonnée au Kosovo, qu’existe-t-il de plus exaltant franchement ?

Les temples d’Angkor en vélo

L’activité physique n’a pas de frontière, d’âge, de genre, de validité, ou de silhouette prédisposée. C’est avec cet esprit de la «bougeotte» qu’il me tient à cœur de découvrir le monde et de le partager à travers ce blog. Animé par des témoignages personnels, des rencontres avec des passionnés et des partages de bonnes idées, il saura, je l’espère, ravir vos pupilles.

Le long des étangs au Grau du Roi

Professionnelle dans des milieux influençant notre environnement, j’ai d’abord exercé dans le secteur de la gestion des déchets et depuis quelques années dans le domaine de l’urbanisme.

Je remercie chaleureusement toutes les personnes qui participent à cette aventure.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *